Recrutement

''

''

Offre de thèses

Pour toute candidature, merci d'adresser un CV + lettre de motivation à :
AGRAPOLE - ISARA-LYON / Direction des Ressources Humaines
23 rue Jean Baldassini 69364 LYON 07 ou par mail : recrutement@isara.fr

Appel à candidature pour une thèse 

Pratiques agroécologiques et développement d’une filière blé-farine tracée

La thèse porte sur le développement de pratiques agroécologiques au sein d’une filière blé-farine certifiée localement. Il s’agit d’étudier les effets de pratiques agroécologiques contrastées par leur degré de diversification et de perturbation sur le niveau de production et les qualités nutritionnelles et technologiques des blés et farines produites.

Résumé

Outre la nécessité de répondre aux besoins d’une population mondiale en croissance, l’agriculture doit non seulement produire en grande quantité mais assurer simultanément la protection de l’environnement et le maintien d’une agriculture familiale viable, répartie sur le territoire. Bien que la production de blé reste dominante au sein de l’agriculture Européenne, sa déclinaison est variée en termes de pratiques et de performances au sein des territoires (Brisson et al., 2010). La recherche de compétitivité peut alors privilégier le maintien de pratiques intensives au détriment de la protection de la biodiversité des milieux agricoles et des ressources naturelles. A l’inverse, le développement de l’agroécologie offre, à l’ensemble de l’agriculture, une opportunité assurant un rééquilibrage des enjeux économiques et écologiques par l’application de pratiques agroécologiques (Tilman et al., 2002 ; Wezel et al., 2014).

Par ailleurs, la transition vers l’agroécologie doit non seulement intervenir sur la production des matières agricoles mais aussi sur leur transformation pour s’appliquer à l’ensemble du système alimentaire (Wezel et al., 2015). Les pratiques agroécologiques applicables sur blé induisent des degrés de diversification et de perturbation (en rapport avec le système initial) variables dont les conséquences sur les performances et la qualité du produit devront être qualifiées. De même, la transition vers une production durable de farine induit un changement à plusieurs niveaux selon la classification proposée par Hill and McRae (1995) : l’efficience des pratiques réalisées (ex. gestion raisonnée des intrants), la substitution des produits (ex. utilisation de produits naturels ou organiques) ou le ‘re-design’ (ex. changement de pratiques ou de process).

La thèse proposée a pour objectifs

(1) d’analyser comment les pratiques agroécologiques sur blé reposant sur (i) de moindres perturbations physiques (ex. simplification du travail du sol - Redesign) ou chimiques (ex. gestion raisonnée des intrants – Efficience ; utilisation de produits naturels de nutrition et de protection des plantes - Substitution) et/ou (ii) de diversification (ex. mise en place de cultures associées – Redesign) interviennent sur le niveau de production et les qualités du blé ;

(2) de combiner ces pratiques de production, adoptées individuellement ou associées, à des techniques de transformation du blé en farine visant la suppression ou la limitation des produits d’origine chimique et d’en évaluer les conséquences sur les qualités nutritionnelles et technologiques de la farine et la typicité du produit fini.

Nous émettons l’hypothèse que la combinaison de moindres perturbations physiques ou chimiques et de diversification aura des effets synergiques sur les performances économiques et environnementales du blé.

Nous émettons la seconde hypothèse que la complémentarité de pratiques agroécologiques de production et de transformation aura des effets supplémentaires pour une meilleure expression des potentiels nutritionnels, technologiques et sanitaires du produit fini intervenant directement sur sa valeur – économique et environnementale – et sur sa typicité.

Ces travaux de thèse s’appliquent au cas particulier du territoire des Balcons du Dauphiné dans le cadre d’une thèse CIFRE porté par un partenariat entre l’équipe de recherche Agroécologie et Environnement de l’ISARA et l’entreprise Maison François Cholat.

Le territoire des Balcons en Dauphiné

Le territoire des Balcons en Dauphiné, orienté principalement en grandes cultures est relativement diversifié et particulièrement dynamique malgré des niveaux de performance ne pouvant pas concurrencer les zones céréalières du Nord de la France. Ce territoire placé dans un contexte péri-urbain conduit l’activité agricole à composer avec de nombreux acteurs non agricoles sensibles aux questions d’environnement et de santé publique. Dans un contexte de cours mondialisés déprimés depuis plusieurs années, les exploitations agricoles, aux surfaces non extensibles et aux contraintes fortes, peinent à trouver de la rentabilité. A l’inverse, la proximité directe du consommateur et des industries agro-alimentaires ouvre la voie à des filières 100% Rhône-Alpes de haute qualité. C’est ainsi que la maison Francois Cholat souhaite accompagner ses clients vers une nouvelle agriculture, respectueuse de l’environnement, doublement performance et reconnue par des produits de qualité et de typicité reconnue.

La thèse repose sur un travail bibliographique consolidé pour sélectionner les pratiques agroécologiques, de production et de transformation, testées de façon individuelle ou combinée. Le dispositif de recherche sera fondé sur la combinaison de travaux d’expérimentations agronomiques et technologiques. Les expérimentations se dérouleront en conditions contrôlées (en stations expérimentales) et/ou en parcelles au champ (test d’une ou plusieurs pratiques intégré dans un itinéraire technique modèle de la pratique initiale). Dès lors qu’une pratique sera jugée intéressante, elle pourra être déclinée sur un réseau de parcelles d’observation/de démonstration mené chez plusieurs agriculteurs et suivi par les techniciens de l’entreprise. La thèse suivra en parallèle le déroulement des expérimentations et les réseaux d’observation menés par les techniciens, et devra, pour ce faire, s’appuyer sur un protocole précis d’observation impliquant les techniciens. Elle devra aussi enregistrer les appréciations et demandes des agriculteurs participant ou visitant ces réseaux.

Les expérimentations au laboratoire ont pour but d’exprimer au mieux les potentiels technologiques, nutritionnelles et sanitaires des grains, de limiter l’impact environnemental des process et de rechercher un lien plus fort entre terroir de production et produit fini. Ces travaux d’expérimentation (au champ et en laboratoire) seront réalisés grâce à l’appui de techniciens. Les farines issues de chaque pratique agroécologique, prise de façon individuelle ou combinée, seront étudiées en laboratoire. Les pratiques répondant le mieux aux objectifs visés seront testées au moulin en conditions industrielles. 

Encadrement

Directeur de thèse : Christophe David, Unité Agroécologie et Environnement (ISARA), Lyon, membre de l’Ecole Doctorale ABIES

Co-encadrants : Pierre Chavallard (Maison François Cholat), XX (INRA Technologie des céréales) 

Profil du candidat

Le candidat devra maîtriser les concepts et méthodes permettant d’appréhender les agroécosystèmes et leur fonctionnement. Il devra avoir des connaissances académiques et des compétences en agronomie (systèmes de culture) et agroécologie (régulations biologiques, santé des cultures). Le candidat devra disposer d’une connaissance de base en chimie alimentaire qu’il pourra compléter au cours de la formation doctorale. Un fort intérêt pour l’expérimentation de terrain est nécessaire. Il devra avoir la capacité d’interagir facilement avec les techniciens et agriculteurs. Il devra avoir une formation solide et une pratique de la gestion et de l’analyse de données (maîtrise de R). Des connaissances pratiques du secteur de la panification seront un complément utile. Le/la candidat(e) aura également une motivation importante pour l’interdisciplinarité, le travail en équipe, et le co-encadrement de stagiaires, notamment sur le terrain. Il/elle parle et écrit aussi l’anglais. Il/elle devra aussi participer à l’animation du groupe d’agriculteurs impliqués dans le projet. Autonomie, sens de l’organisation, curiosité scientifique et rigueur méthodologique sont indispensables. Le permis B est obligatoire.

Pour candidater, envoyez une lettre de motivation (une page maximum), un CV détaillé incluant notamment les notes de M1-M2, les coordonnées de personnes pouvant vous recommander et toute autre pièce qui vous paraît utile en lien avec les compétences attendues à Pascale Gri (pgri@isara.fr), Christophe David (davidc@isara.fr) et Pierre Chavallard (pierre.chavallard@cholat.fr) avant le 1er Juillet 2019.

La sélection se fera d’abord sur dossier, puis lors d’entretiens avec le service Ressources Humaines de l’ISARA et l’équipe d’encadrement.

 

Publications sélectionnées des encadrants (5 maximum)

Amossé, C., Jeuffroy, M.-H., David, C., 2013. Relay intercropping of legume cover crops in organic winter wheat: Effects on performance and resource availability. Field Crops Research Vol. 145, 78–87.

David, C., Abecassis, J., Carcea, M., Celette, F., Friedel, JK., Hellou, G., Hiltbrunner, J., Messmer, M., Narducci, V., Samson, MF., Schweinzer, A., Thomsen, A., Thommen, A. Organic bread wheat production and market in Europe. E. Lichtfouse (ed.), Sustainable Agriculture Reviews, Sustainable Agriculture Reviews 11, 43-62

Vrignon-Brenas, S., Celette, F., Piquet-Pissaloux, A., Corre-Hellou, G., David, C. 2018. Intercropping strategies of white clover with organic wheat to improve the trade-off between wheat yield, protein content and the provision of ecological services by white clover. Field Crops Research., Vol. 224, 160-169.

Vrignon-Brenas, S., Celette, F., Piquet-Pissaloux, A., David, C., 2016. Biotic and abiotic factors impacting establishment and growth of relay intercropped forage legumes. European Journal of Agronomy Vol. 81, 169–177.

Wezel, A., Fleury, Ph, David, C., Mundler, P. 2015. The food system approach in agroecology supported by natural and social sciences: topics, concepts, applications. In: N. Benkeblia (ed.), Agroecology, Ecosystems and Sustainability. CRC Press, Boca Raton (FL). USA, 181-199.

 

Informations sur le laboratoire d’accueil

L’équipe Agroécologie et Environnement, membre de l’école doctorale ABIES centre ses travaux sur l’adaptation et le développement des pratiques agroécologiques au sein des agroécosystèmes en vue de garantir la durabilité économique, sociale et environnementale des exploitations agricoles. Le principal objectif de l’équipe est d’évaluer et concevoir des systèmes de culture et/ou de production intégrant des pratiques agroécologiques qui concilient production et préservation des ressources naturelles. L’équipe composée d’agronomes, d’agroécologues et d’écologues inclus 18 membres, enseignants chercheurs, ingénieurs de recherche, doctorants et techniciens.

 

 Brisson, N., Gate, P., Gouache, D., Charmet, G ., Oury, FX., Huard, F. 2010 Why are wheat yields stagnating in Europe ? A comprehensive data analysis for France. Field Crop Research 119,1 : 201-212

Hill, SB., MacRae RJ. 1995. Conceptual framework for the transition from conventional to sustainable agriculture. J Sust Agric 7:81–87

Pimbert, M. 2015. Agroecology as an alternative vision to conventional development and climate smart agriculture. Development, 58, 2-3 : 286-298

Tilman. D., Cassman, KG., Matson, PA., Naylor. R., Polasky, S. 2002. Agricultural sustainability and intensive production practices. Nature 418: 671–677

Wezel, A., Casagrande, M., Celette, F., Vian, JF., Ferrer, A., Peigné, J. 2014. Agroecological practices for sustainable agriculture : A review. Agron. Sustain. Dev. 34:1-20